Quels animaux dangereux peut-on croiser dans les Caraïbes ?

Publié le : 08 juin 20223 mins de lecture

Quand vous entendez le mot caraïbe, vous pensez tout d’abord à l’île, à ses cocotiers, à ses rivages, et à ses sables fins. Sachez, tout de même, qu’on peut y rencontrer de nombreux animaux venimeux. Parmi les plus dangereux, il y en a qui piquent, tandis que d’autres mordent. Il y en a même qui possèdent un poison redoutable. Si vous prévoyez d’y aller, sur terre ou en mère, il est nécessaire de faire plus attention où l’on met les pieds, et ce même si vous ne risquez pas d’en rencontrer à tout moment.

L’araignée Matoutou-falaise et le serpent fer-de-lance

L’araignée Matoutou-falaise est une mygale arboricole, mais cette espèce est actuellement préservée sur l’archipel antillais. Sa blessure est très douloureuse et toxique, mais pas fatale. De plus, vous allez en voir rarement, car elles se dissimulent dans des endroits très reculés. Le serpent fer-de-lance mesure plus de 1,50 m de long et sa morsure peut être meurtrière. Cette variété est en voie d’extinction, donc il est difficile d’en rencontrer. Ce serpent réside dans les territoires les plus isolés de l’île. Ce sont deux animaux dangereux, donc il vaut mieux faire attention lors des visites.

Les poissons venimeux

Les côtes caribéennes sont longées par l’océan Atlantique à l’Est, tandis que leurs littoraux à l’Ouest sont exposés à la mer des Caraïbes. Cet océan renferme une biodiversité d’écosystèmes, comme les mangroves, les herbiers et les récifs coralliens. Pour les amateurs de plongées, les risques de rencontrer des espèces venimeuses sont faibles. Sachez que c’est dans l’attitude naturelle de ces poissons venimeux de se protéger. Connaître les rares variétés toxiques, avant de faire une plongée sous-marine, vous évite les mauvaises surprises. Les grandes espèces de poissons venimeux dans la mer des Caraïbes sont les rascasses, les raies et les pastenagues.

Les moustiques et la Dengue

Le climat tropical de l’île convient tout à fait aux moustiques. La plupart des touristes arrivent avec des répulsifs, mais très peu sont ceux qui parviennent vraiment à éviter les piqûres. Il existe de nombreuses variétés de moustiques, mais la plupart piquent la nuit ou le soir. Il y a aussi les moustiques aèdes, responsables de la propagation de la Chikungunya, du Zika ou encore de la Dengue. Elles piquent de préférence le jour, en fin d’après-midi et au commencement de la soirée. Pour se défendre, le est préférable de s’éloigner des eaux stagnantes et de dormir sous une moustiquaire. Pensez-y lorsque vous devez choisir votre hébergement.

Plan du site