Dans quels pays des Caraïbes profiter des meilleurs rhums ?

Publié le : 08 juin 20224 mins de lecture

Ce n’est pas le seul doute sur le distillat caribéen par excellence, mais il existe plusieurs spiritueux qui méritent le surnom de rhum très prisé. Les rhums des pays des Caraïbes en font certainement partie, détenteurs des premières places dans les différents classements qui couronnent chaque année les meilleures.

Les rhums des îles des Caraïbes

L’alma de Cuba, la terre qui a rendu célèbre le rhum de mélasse de canne à sucre avec les premières distilleries de Santiango. Le rhum Vigia tire son nom du manoir historique où vécut Hemingway, à 24 km à l’est de La Havane. La Jamaïque sous le signe du soleil où les rhums purs de la ligne Habitation attendent. L’ultima Africa: Haiti est distillé à feu vif selon la tradition. Ici la connaissance des cycles de vie de la canne à sucre est à la base de tout et n’a jamais laissé de place ni à la chimie ni aux engrais. La beauté de l’artisanat le plus authentique. Antille ontour: Martinique, l’île est synonyme de rhum agricole et Neisson est le leader du marché intérieur. La Merveilleuse Barbade, entre un palmier et une plage de sable blanc, on en profite pour une visite chez Doorly’s Richard Seale qui est aujourd’hui le maître distillateur de RL Seale, Lastward triple distillation. 

Quel est l’élément à prendre en considération pour choisir un bon rhum ?

Tout d’abord, comme il arrive toujours, c’est la matière première qui fait le travail le plus dur : le rhum est distillé à partir de jus de canne à sucre mais comme il n’y a pas de discipline ou de législation qui réglemente les choses, la distillation de la mélasse est également autorisée, ce qui est le déchet de la transformation de la canne à sucre. Le deuxième élément est l’utilisation ou non d’alambics continus ou discontinus, et également l’utilisation de levures sélectionnées ou de levures naturelles. Les rhums industriels sont le résultat d’une véritable étude sur le goût final à obtenir, ne laissant rien au hasard, pas même à la fermentation naturelle d’une bonne matière première.

Comment déguster au mieux le rhum ?

Le rhum doit être bu autour de 20°C, maximum 24°C. Cela ne signifie pas que les préférences et les conditions peuvent amener l’amateur à en profiter même à des températures plus basses, surtout en été. Cependant, si l’intention est d’en savoir plus sur le bon verre et la bonne façon de déguster le rhum, il est préférable de résumer quelques règles. La capacité d’oxygénation est liée à la libération des arômes. Un très grand verre favorise certainement le processus, avec une plus grande libération d’arômes. Le débouché du verre à rhum est également important : plus il est petit, plus les arômes se concentreront autour des narines, offrant au nez une expérience totale.

Plan du site